Comment rédiger un bon résumé
Internet

Comment rédiger un bon résumé

Qu’est-ce qu’un bon résumé ? Il s’agit d’un résumé très concentré du contenu d’un texte plus long. Il ne s’agit pas d’un « amuse-gueule » destiné à attirer les lecteurs, mais d’un résumé complet permettant aux esprits curieux de savoir s’il s’agit du texte qu’ils doivent lire dans son intégralité. – Et il doit contenir les bons mots-clés pour la recherche électronique. C’est un bon rapport.

Deux types de résumé

Il existe deux types de résumé. Ils ont en commun une caractéristique très importante : ils doivent contenir les mots-clés centraux du texte résumé, tels qu’ils seront utilisés dans les recherches documentaires.

  • Résumé descriptif

Comme son nom l’indique, il doit décrire et contient les informations suivantes :

  • Décrit le contexte du rapport : objectif, public cible, méthodologie et point de vue. Utilisez resoomer pour obtenir ce type de résumé pdf de bonne qualité.
  • Introduit le sujet et énonce très brièvement les conclusions ou les recommandations du rapport sans entrer dans le raisonnement.
  • Permet au lecteur d’évaluer s’il s’agit du rapport qu’il doit lire. A savoir que le résumé est toujours très bref, généralement moins de 200 mots.
  • Résumé informatif

Décrit le contexte du rapport : objectif, public cible, méthodologie et point de vue.

  • Introduit le sujet.
  • Présente brièvement le contenu du rapport, l’argument principal, les conclusions ou les recommandations.
  • Permet au lecteur de décider s’il doit lire l’ensemble du rapport ou s’il peut se contenter du résumé.
  • Est court – selon la longueur du rapport (article, thèse) de 1 à 2 paragraphes à 1 à 2 pages, mais jamais plus de 10% du texte résumé, de préférence moins.

Le point commun entre le résumé court et le résumé long est qu’ils ne reproduisent pas nécessairement la structure du rapport (comme le ferait habituellement un résumé), mais visent avant tout à donner un aperçu du contenu.

Pourquoi les résumés analytiques sont-ils si importants ?

La recherche moderne d’informations rend les bons résumés absolument essentiels. Les titres et les résumés sont archivés électroniquement et les mots-clés sont rendus consultables. Lorsqu’on recherche des informations, on cherche des mots-clés pertinents. Des résumés inadéquats empêchent donc un rapport d’être trouvé dans une recherche documentaire et d’entrer dans la « chaîne alimentaire » universitaire. Consultez Google Scholar pour comprendre ce que je veux dire !

  • Un bon résumé – quel que soit le type de résumé – possède ces qualités :
  • Il contient tous les mots clés importants, c’est-à-dire les mots que les personnes potentiellement intéressées pourraient chercher sur Google.
  • Il se compose d’une ou de plusieurs phrases bien formées qui sont linguistiquement arrondies, cohérentes, concises et précises, et qui peuvent donc se suffire à elles-mêmes.
  • Il adhère à une structure introduction-corps-conclusion similaire à celle du rapport.
  • Il assure une cohérence logique et linguistique entre les informations qu’il donne.
  • Il n’ajoute aucune nouvelle information – il résume les informations contenues dans le rapport.
  • Il est universellement compréhensible, même en dehors des cercles professionnels.

Un résumé sera très souvent rédigé sous une forme impersonnelle – éventuellement passive – afin de minimiser la personnalité de l’auteur et de se concentrer sur le contenu.

Comment rédiger un bon résumé

  • Décidez si vous voulez écrire un résumé descriptif (court) ou informatif (long). – Ou lisez le texte du devoir et rédigez le type de résumé que vous souhaitez.
  • Lisez le rapport terminé pour en rédiger le résumé.
  • Recherchez en particulier les éléments importants suivants : groupe cible, objectif, méthodologie, portée, résultats, conclusions et recommandations, le cas échéant.
  • Lorsque vous avez terminé votre lecture, rédigez immédiatement un brouillon du résumé sans regarder le rapport.
  • Ne vous contentez pas de recopier les phrases du rapport : vous obtiendrez ainsi trop ou trop peu d’informations par rapport à la portée du résumé.
  • Ne réutilisez pas les phrases du rapport – résumez le contenu avec des mots différents et des phrases nouvelles.

Lorsque le projet est terminé, corrigez-le.

  • Vérifiez que les phrases cohérentes (aussi, en plus, d’autre part, donc…) sont utilisées correctement et fonctionnent bien – le résumé doit être un bon texte cohérent !
  • Soyez conscient de votre décision initiale concernant le résumé descriptif ou informatif : Avez-vous suivi votre plan ?
  • Vérifiez qu’aucune information inutile n’est incluse.
  • Vérifiez que vous n’avez pas oublié d’informations importantes.
  • Faites attention aux produits de remplissage. Par exemple, regardez chaque adjectif et adverbe : Sont-ils nécessaires ?
  • Enfin, vérifiez la structure des phrases, la ponctuation, l’orthographe.
  • Imprimez le résumé terminé et lisez-le avec un stylo à la main pour repérer les éventuelles erreurs de dernière minute. Demandez à un autre étudiant ou à un collègue qui n’est pas très familier avec le sujet de le lire pour repérer les erreurs de logique que vous avez vous-même décelées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.